A mettre entre toutes les mains

Après l’avoir parcouru rapidement il y a quelques mois, j’ai enfin pu lire intégralement cet ouvrage de Christine Schuhl et Denis Dugas.

Douces violences, kesaco ?

D’apparence contradictoire, ces deux termes regroupent les gestes, paroles, attitudes et autres jugements qui blessent l’enfant involontairement et de façon inconsciente.
Il n’y a pas là de préméditation ni de maltraitance cependant ces maladresses souvent quotidiennes négligent l’enfant en tant que personne… et perdurent tout au long de la vie.

En bref :

  • 5 chapitres nous présentent les douces violences : de « bébé va venir » à « vieillir » en passant par « ado…laissant(…) » ;
  • le sujet traité est à la base de la parentalité bienveillante et s’inscrit parfaitement dans  la Communication Non Violente (CNV) ;
  • sa présentation, sous forme de bandes dessinées, permet une prise de conscience rapide et facile ;
  • les auteurs nous invitent à la réflexion : les situations sont simplement dessinées et une note de bas de page nous éclaire et nous « accompagne dans le décryptage de ces situations (…) » (Christine Schuhl)

 

Pour moi, ce livre fait donc partie des incontournables.
Pour aller plus loin, Christine Schuhl a aussi écrit :